Un mois d’octobre très speed et bien rempli…
Des affaires familiales qui se sont précipitées, nous mettant mon frère et moi encore plus devant cette phase particulière de la fin de vie.
Non, décidément, rien ne reste derrière nous, sauf ce qui pourrait être transmis comme sagesse apprise, leçon de vie intégrée, apprentissage à relayer…mais qui se soucie de la sagesse des anciens ? Où sont les espaces de transmission ??
Des engagements professionnels à honorer qui m’a permise de voir comment la situation actuelle est vécue de manière tellement différente par tous, selon nos prismes de vue. La diversité est partout.
Et enfin, le ralentissement tant attendu et pressenti pour ma part, depuis le dernier.
Enfin, le retour du rien, du vide, du je-ne-sais-pas, du je-ne-vois-pas.
Je sentais bien que j’avais compris la première leçon mais que je ne l’avais pas intégrée profondément, que je n’avais pas été totalement retournée.
Je suis d’abord devant un (presque) vide financier : plus de revenu et quelques économies restantes que j’entame. A 46 ans, j’ai à la fois un peu honte et en même temps je sais très bien que c’est un enseignement puissant que de contacter en moi l’abondance, la jouissance de la vie, ma profonde sécurité intérieure et de définitivement, me détacher de mes peurs viscérales liées à l’argent. Et Dieu sait que ces peurs sont universelles !
Je suis très curieuse de me voir vivre cette situation…
Je souhaite aussi rencontrer mes entrailles…drôle à dire, mais c’est ainsi que je le vis : le centre de ma forge pour en sentir mon univers, connecté au Vivant, à la puissance de la Vie qui pulse dans mes cellules et cesser définitivement de construire ma vie à partir de mes pensées, de ma simple volonté.
J’aspire à cette plongée vertigineuse et à cet abîme.
Pour l’instant, à l’heure où j’écris ces lignes, je suis calme. Pourtant, je peux imaginer que cela ne sera pas tout le temps le cas.
Je veux être calme dans cette tempête, je veux contribuer à sentir et vibrer mon Etre profond, qui lui ne connait ni la peur, ni le doute, ni la projection. Je veux…
Oups’!!! « Je veux »…Ah ! Ah ! Ah !…bon, c’est encore volontaire cette affaire-là…;-0
De fait je vois encore celle qui remplit son quotidien de choses « à faire », et je me sens en grande partie déconnectée de cet élan de fond que je pressens, que j’ai parfois expérimenté où je ne parle pas, mais je suis parlée, je ne bouge pas, mais je suis bougée,où tout est synchronicité, fluidité, simplicité. Je SAIS que la Vie est cela. Par les temps qui courent, telle sera ma contribution. Recontacter ce Vivant de toute éternité, et le manifester.

Je suis donc résolue à cette descente, joli travail du scorpion qui plonge dans les profondeurs de la matière pour en extraire le joyau, la lumière.
J’ai déjà fait l’expérience puissante et vibrante de ce type de plongée…au coeur de mes terreurs se niche la joie ! Et c’est alors mon arbre de Vie qui ressuscite !

Yallah!!! ENSEMBLE, plus que jamais pour ce travail alchimique !
De tout cœur.