Dépouillement encore, en corps…

Dépouillement encore, en corps…

Juillet et son lot de dépouillements en tout genre…je réalise que seul le corps sait ce qu’il y a à vivre puisque, in fine, c’est bien par lui que tout passe.Et que nous soyons bien plus que cela, que ce corps, inclue totalement la nécessité de...