Mieux vivre le stress
et les conflits

Vouloir gérer le stress semble être pertinent et utile, pour soi comme pour nos relations…mais sait-on de quoi on parle ?
L’angoisse est-elle du stress ? La colère ? Et le découragement ?
« Il n’est pas possible de revenir d’un endroit où on n’est pas allé »… Transformer le stress en énergie positive est possible si nous acceptons d’aller voir de quoi il retourne, de le ressentir pleinement et de comprendre son message profond.

Conférences

Conflits et agressivité

Bien distinguer les 2 types d’agressivité

Stress et neurosciences

Quelles nouvelles ?

Formations 

Gestion du stress

Communiquer pour coopérer

Mieux appréhender les conflits

Comprendre et se positionner face à la manipulation/mauvaise foi

Séminaires en nature

Un temps pour partager des relations vraies et authentiques,
un temps pour mieux se connaitre,
pour construire un vrai esprit de groupe, et cela en pleine nature !

Contactez-moi pour construire cela
ensemble !

De l’entreprise émotionnelle à l’entreprise bienveillante

L’entreprise peut s’appréhender comme un être vivant, avec un mental, des émotions et un corps en mouvement.
Aujourd’hui, la part « mentale » de l’entreprise, à savoir celle qui décide, élabore des stratégies, réfléchie aux orientations est bien développée.
Sa part « phyisique également » : produire des biens et des services, les mettre sur le marché, chercher de nouveaux clients.
Mais qu’en est-il de sa part émotionnelle ? Que fait-on des coups de gueule, coups de mous et autres aléas émotionnels des membres de l’entreprise ?
Et comment passer de l’émotion à la bienveillance pour que la « boussole sensible » de l’entreprise puisse être un atout dans son propre développement et celui de ses membres ?

Nourrir l’authenticité, source de coopération

Etre vrai.
Oser se livrer.
Partager ses doutes, ses questions, ses espoirs…en équipe, ensemble.
Découvrir que se soutenir est possible et que la coopération nait à partir du moment où les sensibilités, l’authenticité de chacun s’expriment.
Apprendre que la coopération naît du besoin de contribuer au bien-être de l’autre, et que cet élan est constructif à titre individuel et collectif