Il faut parfois du temps pour voir les choses, à commencer par soi-même, sous un nouvel angle…de fait, j’ai vécu un puissant « retournement » intérieur début du mois.
Lors d’une séance d’accompagnement, je me suis mise en contact avec cette part en moi que je disais « rigide, dure, intransigeante, exigeante, en force, etc. ». Ma bonne volonté pensait qu’il fallait accueillir cette part pour qu’elle puisse se détendre, se fondre avec qui Je Suis, qu’elle retrouve unité avec tout moi. Je voyais ma part féminine dans le côté accueillant, et plutôt masculine dans le coté dur.
Sauf qu’en me mettant en lien et en écoute vraie de cette dernière….j’ai senti (pas compris !) que la part féminine était d’une extrême violence à vouloir accueillir ma part plutôt dur, comme s’il fallait faire unité, comme s’il fallait la détendre…alors qu’en fait, cette part dure n’a qu’un seul besoin : que je lui foute la paix !!! Cesser de m’occuper d’elle. Et, dans l’instant de cette prise de conscience, j’ai vécu comme un renversement de mes corps, une sensation que tout se mettait à l’envers, ou tout s’inversait. Comme l’inversion des pôles magnétiques de la terre dont on nous parle. Difficile à décrire. Fabuleux à vivre.
Et pour la première fois depuis des années, je me suis déposée dans tout mon corps, sans l’impression de reposer sur une plaque de Kevlar, j’ai pu sentir tout mon crâne installé dans sa partie postérieure, je me suis assise dans mon bas ventre, et j’observe un calme particulier, venant de ma profonde détente que je peux assimiler à de la sécurité intérieure.

Comme que je comprends qu’il soit difficile (qu’il m’ait été difficile) voire impossible d’être en relation quand on n’est pas dans son corps !! Comme s’il s’agissait de vivre dehors non stop, par tous les vents, sans jamais pouvoir se poser nul part ! Inhumain, moi je vous le dis ! Je vois comment maintenant je peux être en relation, accueillir mes coups de grisou, les avis des autres, leurs opinions opposées voire critiques avec plus de calme, d’écoute, et d’envie de relation.

Parallèlement, petit à petit, je lâche le faire pour l’être, la force pour le plaisir, la volonté pour l’élan, le contrôle pour la confiance, la pensée pour l’intuition.
Comme appeler des clients possibles en leur disant que tu les sens bien à ton prochain processus d’accompagnement, alors qu’ils ne t’ont rien demandé…juste par intuition…et qu’ils te répondent : « je pensais à toi, je voulais t’appeler, ça tombe bien !! ».
L’abondance est un état d’esprit (oui, ça on nous le rabâche de ci et de là, mais quand on le vit….miam…quelle saveur !!) et j’ai réalisé ce week end que toutes mes attentes, mes imaginations, mes peurs (mes histoires mentales projetées dans le futur et/ou issues du passé) restreignaient le champ des possibles de cet univers qui a des lois et des options tellement plus nombreuses et variées que les miennes. Alors oui, j’ai encore des projections et des peurs, mais du coup, lorsque je les entends, je change d’option en me demandant : « quoi d’autre est possible ? comment cela peut être encore mieux ? » et je sens littéralement que cela ouvre mon corps, mes sensations, me détend, me fait lâcher sur l’objectif ou la tension…et la réalité…et bien je vous laisse expérimenter…car il faut le vivre pour le croire !

Je vois mille et une réalisations de rêves plus ou moins anciens ces temps-ci…c’est vertigineux tant nous sommes/je suis habituée au difficile, rugueux, isolé, compliqué…Vertigineux car ce champ là est infini, ni plus ni moins. Alors en écoute de mes intuitions, de mes ressentis profonds, je décide d’ouvrir Grand encore et encore et de me faire surprendre, encore et encore. Ainsi, je sais que je me déploie, que nous nous déployons, que la Vie se déploie pleinement en nous.
Et si le nouveau monde c’était aussi simple que cela : goûter les plaisirs infinis de la Vie. Je n’ai pas la réponse, mais j’ai l’intention de déguster cette version-là pleinement ! Jouer avec toutes les versions de la Vie, toutes les versions de mon je pour qu’il se déploie dans un Je au service de la Vie, de la magie, de l’âme qui agit.
Je nous le souhaite à tous. Du fond du coeur.